JEP 2020: Bilan positif pour des Journées du Patrimoine hors norme.

Une belle réussite pour l’équipe municipale qui avait concocté avec l’aide de nombreuses associations, artisans et artistes locaux des Journées Européennes du Patrimoine Licéroises riches en propositions et en qualité.
Le public de visiteurs, qu’il soit local, régional ou de plus loin (de Dunkerque à Perpignan en passant par la Savoie), était venu au rendez-vous des 17 et 18 Septembre 2020. Plus de 1000 d’entre eux ont franchi ainsi les portes des monuments Licérois en ces deux journées ensoleillées.

En dépit de l’obligation du port de masques sur certains espaces et de limitation d’accès aux monuments, les JEP 2020 ont « battu leur plein » à Saint-Lizier comme nous le précisait le Maire Michel Pichan.
Ravi, le public entrait sur la place du village comme s’il plongeait à une autre époque où, à l’intérieur de petites cahutes, des personnages issus du Moyen âge ou du Couserans rural du XXème siècle leur racontaient des histoires et des techniques de temps anciens.
Si certains aimaient à découvrir les petits métiers d’antan, d’autres osaient même engager une danse endiablée et côtoyer damoiseaux et gentes dames. Enfin certains profitaient d’une démonstration de labour à traction animale ou d’un cerclage de roue nocturne concluant un savant exposé.
Point de route satisfaisant donc pour ces associations locales qui avaient répondu à l’appel de la mairie de Saint-Lizier, comme les Consorani ou Autrefois le Couserans, et qui, il y a quelques mois remettaient tout leur projet d’animations en question. Elles retrouvaient, tout comme La Digitale sur le jardin de l’Hôtel Dieu au travers de leurs plantations d’herbes médicinales, leur public et avec lui le plaisir de transmettre un patrimoine vivant.

Le soutien de l’Office du Tourisme communautaire, notamment logistique, ainsi que celui du conseil départemental et du SESTA fut essentiel à cette réussite. Grâce à leur professionnalisme, des visites nombreuses et de qualité furent offertes aux curieux du patrimoine historique. Le public eut ainsi la primeur d’une nouvelle proposition de visite théâtralisée sur la Révolution française en Ariège fort appréciée. Enfin, l’ouverture exceptionnelle de la Cathédrale Notre Dame de la Sède, fermée conjointement au Musée depuis un an, constituait un véritable évènement qui soutenait cet afflux touristique.

Répondant au thème national « Patrimoine et Éducation: apprendre pour la vie! », les Compagnons du devoir de la région, s’étaient associés à la commune de Saint-Lizier en proposant une série de Chefs d’œuvre compagnonniques exposés dans le cloître de la cathédrale. La rareté de cette exposition attira grand monde, tout comme les 4 compagnons et apprentis qui furent recherchés afin d’échanger autour de leurs maquettes, sur leurs savoir-faire et l’histoire de leur société. Une occasion unique de rencontrer des «bâtisseurs» de cathédrale.

Enfin ces deux journées étaient l’occasion d’une balade dans la ville à la découverte de ses nombreuses expositions et, au détour d’une rue, d’un concert impromptu à la clarinette et au piano par François Mahenc. En soirée c’est le trio Michael Bourry, Cécilia Simonet et Pierre Rouch qui officia au cours d’un concert étonnant et envoûtant qui permit la redécouverte de chants a capella venus du XIIIème siècle et de sonorités étranges issues d’instruments traditionnels dont ces musiciens sont les experts.

Félicitations donc à tous pour cet investissement de deux jours ; restaurateurs, acteurs du tourisme, bénévoles du Comite des fêtes ou d’autres associations ou simples particuliers et habitants pour votre soutien en faveur de la visibilité de notre village et de la préservation de son patrimoine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *