Julien Jomard

Le dessin, la peinture, deux techniques que j’aime utiliser pour me lancer sur une piste, à essayer de voir plus loin, à chercher l’inattendu dans ce qui est prévu pour surprendre et me surprendre. C’est plus une recherche d’authenticité du geste qu’une volonté de perfection à représenter. Les formes viennent d’une longue gestation souvent nécessaire, marquée par l’état du corps au moment de créer ou venant d’un passé révolu. Cela se réfère au corps qui engrange des blessures, des couches successives de protection, les difficultés de la vivre la vie.
J’ai toujours eu le souci, la difficulté à justifier mes créations car elles sont souvent sortis de l’intuition que j’ai à un moment précis. intuition que chacun est capable d’utiliser à un moment donné dans son existence.
Ce que je souhaite avant tout au travers de ces créations, c’est montrer l’incarnation des corps et les éléments contradictoires de notre existence auxquelles notre corps fait face, notre volonté à se montrer libres et en même temps disposés à se mouler à une civilisation moderne, détentrice à la fois d’un progrès humain et d’une capacité incroyable de destruction de notre environnement.

  • 00

    jours

  • 00

    heures

  • 00

    minutes

  • 00

    secondes

Date

Août 10 - 22 2022

Heure

10 h 00 min - 18 h 00 min

Lieu

Les Arts Buissonniers
10 rue des Nobles.
Catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.